Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

La démarche LEADER

La démarche LEADER s’appuie sur sept principes fondamentaux :

 

L’approche territoriale :

Elle consiste à définir une politique de développement à partir des réalités, forces et faiblesses particulières d’une zone. Dans LEADER, cette zone est une unité territoriale rurale ayant une certaine homogénéité, caractérisée par une cohésion sociale interne, une histoire et des traditions communes, un sentiment d’identité partagé, etc. La raison d’être de l’approche territoriale est liée à la prise de conscience grandissante du rôle des ressources endogènes dans la recherche d’un développement durable, par et pour les forces vives locales.

 

L’approche ascendante

vise à encourager la prise de décision participative au niveau local pour tout ce qui concerne les politiques de développement. L’implication des acteurs locaux est recherchée : la population dans son ensemble, les groupes d’intérêts économiques et sociaux, les institutions publiques et privées représentatives.

 

L’approche partenariale et le “groupe d’action locale” (GAL) 

Ce dernier est un ensemble d’acteurs publics et privés, associés dans un partenariat, qui identifie une stratégie commune et un plan d’action locale pour le développement du territoire LEADER. Le GAL représente l’un des points les plus originaux et les plus stratégiques de la démarche LEADER : doté d’une équipe technique, d’un pouvoir de décision et d’un budget relativement important, c’est en général un mode d’organisation nouveau qui peut influencer considérablement l’équilibre institutionnel et politique du territoire concerné.

 

L’innovation 

Bien que sa conception et sa mise en oeuvre sur le terrain constituent en soi une innovation, le caractère innovant des actions sera recherché : nouvelles formes de valorisation des ressources locales, création d’un nouveau produit, d’un nouveau procédé, d’une nouvelle forme d’organisation, d’un nouveau marché. L’innovation est également contenue dans le caractère démonstratif du programme et sa mise en réseau : diffuser l’information auprès d’autres groupes d’acteurs qui souhaiteraient s’inspirer des résultats obtenus ailleurs ou réaliser des projets en commun.

 

L’approche intégrée 

Les actions et projets prévus dans les plans d’actions locales sont reliés et coordonnés en un ensemble cohérent. L’intégration peut concerner des actions réalisées dans un même secteur, toutes les actions du programme ou des groupes d’actions particulières, ou encore et surtout, les liaisons entre différents acteurs et secteurs (économiques, sociaux, culturels, environnementaux) pertinents du territoire.

 

La mise en réseau et la coopération entre territoires 

En facilitant l’échange et la circulation d’informations sur les politiques de développement rural, la diffusion et le transfert d’innovations, le Réseau Rural vise à constituer une base d’information et d’analyse sur les actions. Quant à la coopération entre territoires, elle peut être transnationale mais aussi intervenir entre territoires proches.

 

Le financement et la gestion de proximité

La délégation au GAL d’une part importante de la prise de décision en matière de financement et de gestion est un autre élément-clé de la démarche LEADER. Le degré d’autonomie des GAL varie toutefois considérablement en fonction des modalités d’organisation et des contextes institutionnels des différents Etats membres.